25/10/2008

NOUVELLES OCCUPATIONS - UDEP

APPEL A L'AIDE _ FAMILLE QUI DORT DEHORS.50795   Bonjour, 
 Ce matin j'ai rencontré un jeune couple sympathique, Ali et Marie avec leur enfant de 3 ans, Adam. Ils 'dorment' déjà deux, trois jours dehors dans la gare. Ils cherchent un logement pour ce nuit.

J'ai telephone ce matin aux différentes structures d'accueil ce matin mais tous est blocqué pour l'instant à cause de la politique d'asile et migration et d'accueil des demandeurs d'asile actuelle. Tous les 'centres d'accueil' sont complets, ainsi les structures d'accueil pour les sans-abris à Bruxelles. Est-ce quelqu'un peut aider? Si vous avez un endroit telephone-moi svp. Ils cherchent du travail, ils ont des papiers comme citoyens européens, mais leur premier besoin est de trouver un abri pour ce nuit. 
  Merci
 
Ruben Vandevyvere    0498/11.35.34   jeudi 30 oct


 

REOUVERTURE DES

 OCCUPATIONS


Face à l'immobilisme politique en matière de régularisation et à la non application de l'accord gouvernemental par les partis au gouvernement (MR-Cdh-Ps-cd&v-Vld);

Face à l'énième promesse non respectée de date butoir (14 octobre) pour sortir de la crise;

Face au refus depuis 6 mois de la ministre Turtelboom de recevoir les représerntants des migrants,

Face à l'absence totale de perspectives de pouvoir changer un jour sa vie de clandestinité et de misère;

- L'UDEP s'est réunie ce lundi 27 octobre à 18h30 en Assemblée Générale avec une centaine de ses membres qui ont votés à la quasi unanimité
d'ouvrir de nouvelles occupations afin d'engager les nouvelles actions de sensibilisation et de mobilisations. 

La première occupation s'ouvrira ce mercredi 29 octobre à Anderlecht, en l'église où en juillet  2006, 48 sans-papiers de l'Udep occupant cette église furent raflés au lendemain du non vote de la loi de régularisation promise par les partis progressistes.

- Les occupations suivantes s'ouvriront dans le courant de la semaine prochaine dans des lieux qui par sécurité seront tenus discrets jusqu'à leur ouverture.

 

REPONSE POLITIQUE DES PERSONNES SANS PAPIERS

- Les migrants sans papiers entendent ainsi répondre par des moyens pacifiques et citoyens aux marchandages avec lesquels la ministre A.Turtelboom réduit nos vie et à l'inneficacité des partis au gouvernement incapables de mettre en oeuvre l'accord gouvernemental de mars 2008 et de mettre en place une solution à ce drame humain et social touchant en Belgique une centaine de milliers de personnes. 

- Les migrants sans papiers, travailleurs de Belgique, appellent aussi les travailleurs belges et les syndicats à défendre la régularisation pour ne pas laisser se développer un marché du travail précaire, où le syndicat ne peut exister et défendre les droits des travailleurs car les travailleurs sans papiers exploités sur ce marché sont insyndicables et exploitable à merci.

- Les migrants sans papiers n'auront de répit dans cette lutte pour la reconnaissance de leurs droits élémentaires. 

Du monde, comme tous les humains nous sommes nés, et comme tous les enfants du monde, nous en sommes sa richesse et non sa misère.

L'UDEP

Occupation Anderlecht/ Eglise Notre dame Immaculée - rue du Docteur De Meersman 12 à Anderlecht (à hauteur du numéro 70 chaussée de Mons/ porte d'Anderlecht). BIENVENUE à TOUS, avec ou sans papiers.