20/02/2012

grève de la faim illimitée depuis le 14 janvier du collectif SP fernand Cocq à la VUB

L'enfer continue pour les sans papiers en Belgique

Depuis le 14 janvier, au 32 boulevard du triomphe (VUB), 23 personnes du collectif SP fernand Cocq se sont engagées dans une grève de la faim illimitée. Il s’agit de leur dernier espoir de voir leur situation prise en compte. Après 32 jours de grève leur état de santé et de plus en plus inquiétante, la plupart ont du être amener plusieurs fois en urgence à l'hopital.

Cette grève de la faim est un appel spectaculaire adressé à la conscience populaire et aux autorités afin que chacun prenne la mesure de ce qu’est leur quotidien. “Nous on est tout en bas de l’echelle, même les animaux ont plus de droits ! “ s’est insurgé l’un des grevistes. Par cet acte, ils revendiquent un permis de séjour d’un an et un permis C de travail, une bien maigre rançon au regard de la déterioration quotidienne – et parfois irréversible – de leur santé.

sp vub.jpgCes hommes, qui n’aspirent qu’à mener une vie normale et qui vivent en Belgique depuis plusieurs années, doivent lutter tous les jours pour survivre. Ils ne peuvent travailler sans être exploités, faute de permis. L’un d’eux témoigne : “je travaille du matin au soir pour 15€”. Avec un tel salaire, il s’avère impossible de trouver un logement, de se soigner, de se déplacer, de se nourrir.

De plus, à cette situation d’extrême précarité s’ajoutent les humiliations quotidiennes : la violence policière, la peur des contrôles d’identité, le racisme, les discriminations et la peur de finir dans des camps de déportation, qui font de leur existence une perpetuelle souffrance.

Face à la cécité des autorités, les grévistes n’envisagent plus qu’une seule solution “la liberté ou la mort”. Ils symbolisent la faim dans le monde et la soif de justice, ils expriment un manque à vivre, à être, une déchirure, une plaie ouverte. Pour que leur cri ne soit pas vain, le soutien de tous est indispensable, il est grand temps de mettre un terme au calvaire qui est le leur.

Ils ne veulent pas mourir, ils veulent vivre mais pas sans droits !

Mohammed : 0488 018 903  http://bxl.indymedia.org/articles/3639

Le Paradis n'est pas naturel, c'est l'Enfer qui l'est :
Il est toujours plus facile de détruire que de construire, de salir que de nettoyer,
d'inventer un mensonge que de chercher la vérité, de tricher que de respecter,
de voler que de travailler, de fiche une baffe que d'expliquer, de violer que de faire l'amour, ...
En somme: Toujours plus facile de faire le mal que le bien !

Le paradis est un rêve, un espoir potentiel à réaliser, par la force de nos seules volontés, mais partagées,
pour contourner le désespoir de la réalité actuelle, naturellement infernale,
de la Loi de la Jungle : Je te bouffe ou tu me bouffes
afiche_pewmayen_pdf_480_thumb.jpg


Commentaires

il y as des informations sur la régularisation de 2009

Écrit par : mous | 22/02/2012

Bjr mon ami a fai une demmande en 2009 contrat de travail depuis rien ne bouge et vous ya tils dautres personnes qui attend encore??

Écrit par : klm | 22/02/2012

Prc en vivre avec double tete flammande et framko un il dit oui et Lautre il dit no

Écrit par : Moha | 25/03/2012

Bonsoir mes AMIS
depuis 2006 que je vie en belgique; j'aime la begique; aidez-moi pour ma régularisation de séjour........?

Écrit par : lamhaba charif | 07/11/2012

Bonjour
Merci pour cet article, je trouve votre site très convivial
Au plaisir de vous lire

Écrit par : brosse à dent à ultrason | 19/04/2013

C est l arnaque

Écrit par : Sarkosy | 12/09/2013

C est l arnaque

Écrit par : Sarkosy | 12/09/2013

Les commentaires sont fermés.