18/08/2010

août 2010 * SITUATION D'ATTENTE ET DE MISERE INSUPPORTABLE

Informations sur la régularisation - août 2010

D'APRÈS NOS INFORMATIONS, IL Y AURAIT DEJA 15 000 REPONSES POSITIVES ET +/- 600 REPONSES NEGATIVES. LES NEGATIVES PEUVENT ENCORE DEFENDRE LEUR DOSSIER DEVANT LA COMMISSION AVEC LEUR AVOCAT

SI VOUS AVEZ DES NOUVELLES PREUVES OU ATTESTATIONS A METTRE DANS VOTRE DOSSIER, IL FAUT LE FAIRE POUR METTRE TOUTES LES CHANCES AVEC VOUS, (Une nouvelle formation, l'apprentissage d'une langue, alphabetisation,... meme un nouveau contrat de travail si vous pensez que celui que vous avez déposé ne sera plus valable, par exemple parce que l'entreprise n'existe plus)


D'APRÈS NOS INFORMATIONS, DANS LES DOSSIERS QUI SONT TRAITES, L'OFFICE RESPECTE BIEN LES INSTRUCTIONS DU MINISTRE ET VA ENCORE METTRE DU TEMPS POUR TRAITER LES DOSSIERS QU'IL RESTE; L'OFFICE REFUSE DE NOUS DIRE COMBIEN DE TEMPS CELA VA PRENDRE


LES DOSSIERS DE REGULARISATION PAR LE TRAVAIL METTENT PLUS DE TEMPS A RECEVOIR DE REPONSE EN GENERAL CAR ILS PASSENT PAR PLUSIEURS ADMINISTRATIONS (Commune-Office-Ministre régional de l'emploi)

NOUS APPELLONS AUSSI LES SANS PAPIERS QUI ONT RECU LEURS PAPIERS A ETRE SOLIDAIRES AVEC LEURS FRERES ET SOUEURS QUI SONT ENCORE DANS LA VIE CLANDESTINE EN LES AIDANT JUSQU'À CE QU'ILS TROUVENT EUX AUSSI LA LIBERATION

CETTE SITUATION D'ATTENTE ET DE MISERE EST INSUPPORTABLE ET BEAUCOUP DE SANS PAPIERS OU MEME D'EX-SANS PAPIERS NOUS DEMANDE D'ORGANISER QUELQUE CHOSE POUR CEUX QUI ATTENDENT ENCORE LEUR REPONSE. COMME L'UDEP EST LE MOUVEMENT DES SANS PAPIERS, NOUS ATTENDONS VOS IDEES ET VOS PROPOSITIONS AVANT D'ORGANISER UNE ACTION.



POUR LA SOLIDARITE, REGULARISATION DE TOUS LES SANS PAPIERS, MAINTENANT !


UDEP

14/08/2010

les nouvelles sont bonnes : ils ont été régularisés

Pour une portion non-négligeable des sans papiers, les nouvelles sont bonnes : ils ont été régularisés

udep power.PNG

LE SOIR - PIERRE MOREL

Déjà mille « nouveaux » Liégeois

Asile. Les réponses aux demandes de régularisation tombent, souvent positives. Un soulagement énorme après des années de clandestinité. Mais la procédure, lente, risque de prendre des années encore.

Autant de « nouveaux » Liégeois, qui ont trouvé une existence légale. Et vont pouvoir participer pleinement à la vie de la société. La procédure de régularisation lancée suite à l'« Instruction ministérielle » vieille d'un an (19 juillet 2009) commence à produire ses effets, et les chiffres (voir ci-contre) indiquent une large majorité de réponses positives parmi celles déjà tombées.

« On craint que cela soit organisé. Que l'on désire casser la mobilisation en donnant d'abord les bonnes nouvelles et gardant les mauvaises pour la fin », souligne France Arets du Comité de Soutien aux Sans-Papiers.

« J'ai du mal à imaginer un plan d'ensemble ou un agenda secret de l'Office des Étrangers qui supposerait une pré-analyse de l'ensemble des dossiers, répond Me Zaverio Maglioni, avocat spécialisé en droit des Étrangers. Simplement, une très large proportion des demandes de régularisation introduites invoquait le critère de la longue procédure, qui est très facile à vérifier. Et beaucoup de ces dossiers étaient de toute évidence recevables. »

Et si, sur la soixantaine de ses dossiers de régularisation ayant déjà reçu réponse, un seul a fait l'objet d'un refus, l'avocat reste prudent : « En fait, sur la longue procédure, la nouvelle Instruction n'apportait pas grand-chose de neuf. Nous avions surtout des craintes sur les nouveaux critères : celui du contrat de travail, qui risquait d'entraîner un ping-pong administratif entre Régions et État Fédéral, et celui de la “tentative crédible” de régularisation. Partant de ma propre expérience, je crois qu'on peut dire que l'administration joue le jeu. Mais que les résultats actuels ne permettent pas encore d'affirmer que tous les engagements seront respectés. Il faudra attendre le sort des dossiers plus difficiles. »

Et par ailleurs, la vitesse de traitement des dossiers reste très lente. Pour beaucoup de sans-papiers liégeois, la galère est loin d'être finie.