03/11/2008

Opening van het Turtelb’HOME in Elsene. UDEP- de incompetente Minister Annemie Turtelboom (Open Vld)

RAFLE DE 60 PERSONNES SANS PAPIERS A IXELLES 

L'UDEP s'indigne et dénonce cette rafle organisée dans le quartier de l'occupation une semaine a peine après son ouverture. Cela ressemble à de l'intimidation et de la répression d'une action politique et pacifique. 

Rédaction en ligne dimanche 09 novembre 2008, 11:22 

Plus de cent personnes ont été interpellées, la plupart parce qu'elles résidaient illégalement en Belgique, samedi soir et dimanche tôt matin dans une action de police à grande échelle dans la zone de Bruxelles-Ixelles.

 Christian De Coninck, porte-parole de la zone.

La police a contrôlé samedi, entre 19h00 et minuit, toute une série de cafés et de « lieux bizarres », selon les mots de Christian De Coninck. Les agents ont procédé à 225 contrôles d'identité. 59 personnes ont été interpellées parce qu'elles étaient en séjour illégal en Belgique. 36 d'entre elles ont reçu un ordre immédiat de quitter le territoire, 13 ont été emmenées dans un centre fermé ou à l'aéroport en vue de leur rapatriement. (...)

(d'après Belga)

 


UDEP ( zien nederlends versie -)

-

 Ouverture de la

 

 

Turtel’HOME (Ixelles)

 

 

Comme annoncé la semaine dernière, les actions des personnes sans papiers se multiplieront tant que la Ministre Annemie Turtelboom (Open vld) n’aura pas démissionné, ou que la circulaire fixant les critères de régularisation pour les personnes ayant des attaches durables en Belgique ne sera pas publiée et appliquée comme s'y est engagé le gouvernementSans l'une ou l'autre mesure, nous, personnes sans papiers, n'avons aucune perspective.

 

 

L’inactivité absolue, l’anémie scandaleuse de Mme Turtelboom depuis l’accord gouvernemental de mars ont assez duré. Et lui ont fait perdre toute crédibilité.

Depuis qu'il a pris ses fonctions, le gouvernement tout entier (Ps,Cd&v, Cdh,Vld)

participe à cette inertie et à cette incompétence en ne prenant pas ses responsabilités face à l'un de ses ministres. Incapacité criminelle pour des personnes livrées à la mort sociale.

   

Les migrants sont une richesse, surtout en cette période de crise : "Ils font partie de la solution et non du problème" comme l'ont déclaré les Nations Unies*. C'est une chance qu'il faut saisir et "accompagner", plutôt que de dépenser des sommes folles à la réprimer, en dépit du bon sens et des analyses socio-économiques unanimes sur le bénéfice apporté par une régularisation.

 

Renonçant à leur travail pour faire reconnaître leur existence et leurs droits, 300 personnes sans papiers de l’UDEP ouvrent donc ce mardi, dans un bâtiment vide ixellois, un espace citoyen de rencontres, de débat politique et d'accueil de la richesse du monde: la Turtel’HOME.


La Turtel’HOME est une nouvelle illustration de la force et de la disponibilité des sans papiers eux-mêmes à prendre leurs responsabilités, face à l'échec d'une politique de répression et de gestion inappropriée de l'immigration. Elle apportera une solidarité concrète envers les plus démunis de ce pays, avec ou sans papiers.

 

En cette période hivernale où la précarité est si large qu'elle affecte le fonctionnement tant des associations de sans-abri belges que des centres ouvertscette (première !) maison permettra donc l’accueil, l’action et la visibilité de ceux que la gestion défaillante met hors jeu: personnes sans papiers, mais aussi Belges en mal de logement.

 

Ni dans la Turtel’HOME, ni en Belgique, nous ne rentrons par la porte de derrière. Nous nous proposons plutôt d'ouvrir ENSEMBLE, Belges et migrants, les portes du bon sens politique, de l'intelligence, et de la dignité humaine.

 

 

*Kofi Annan, Immigration : pour une stratégie européenne, 29.01.2004 : http://www.un.org/french/sg/articles/immigration040130.htm

 
UDEP Bruxelles
Contacts: 0494 /38 44 42 et 0486/ 03 95 57

 

 

 


 Opening van het Turtel’HOME in Elsene.


 UDEP (Unie voor mensen zonder papieren)


Zoals de UDEP het vorige week had aangekondigd, zullen de acties van de sans papiers voor de erkenning van hun elementaire rechten toenemen. De acties zullen doorgaan zolang de incompetente Minister Annemie Turtelboom (Open Vld) niet is ontslaan, of de omzendbrief die de criteria voor de regularisatie van personen met duurzame banden in België vastlegt niet is geplubiceerd zoals een akkoord van de regering zich ertoe heeft geëngageerd. 


Annemie Gezwelboom in het Turtel’HOME


De incompetentie van de minister is voldoende ernstig geworden. Haar onmacht en/of haar gebrek aan bereidwilligheid  om een akkoord van de regering  in voegen te brengen is schandalig en het goede beleid van een minister onwaardig. Het Annemie Gezwelboom heeft lang genoeg geduurd. Ze heeft al haar geloofwaardigheid verloren.  


DE OPENING VAN TURTEL’HOME !

 

Na al hun moeite om hun bestaan en rechten te laten erkennen, openen 300 mensen zonder papieren van de UDEP deze dinsdag een plaats voor ontmoetingen, integratie en onthaal van de rijkdom van de wereld: Het Turtel’HOME. 


Immigranten zijn een rijkdom, zeker in deze periode van crisis. Zijn maken deel uit van de oplossing, en niet van het probleem, zoals de Verenigde Naties het verklaard hebben (Immigration en Europe, Kofi Annan, 29.01.04). Het is een kans die je moet grijpen en begeleiden in plaats van zotte geldsommen uit te geven om haar te onderdrukken. 


Een onthaal in deze winterse periode, van mensen zonder woning, met en zonder papieren.


Dit (eerste !) huis zal het onthaal, de actie en de zichtbaarheid van degene die een slecht beleid buiten spel zet toelaten: zowel mensen zonder papieren als Belgen met huisvestingsproblemen. 


En met alle deuren open : deze met oog en intelligentie voor de menselijke waardigheid. 


"Allen wie de toekomst van Europa en de menselijke waardigheid nauw aan het hart liggen moeten zich oprichten tegen de tendens om al het slecht van onze maatschappij toe te kennen aan de aanwezigheid van immigranten. De meerderheid van de immigranten zijn werklieden, moedig en vastbesloten. Ze willen niet van het systeem profiteren, ze vragen enkel dat we hen een kans geven. Hen en hun families. Het zijn geen criminelen of terroristen. Ze willen niet apart wonen, maar zich integreren zonder hun identiteit te verliezen. "   


verklaring van de VN 

 

Les commentaires sont fermés.