02/11/2008

Frères de sans papiers, sans abris, sans droits,...

POUR UN AUTRE REGARD SUR LES MIGRATIONS 

affiche sanspapierssans abris

La difficulté à accepter les migrations conduit les pays à un traitement inefficace et surtout inhumain des migrants. En cherchant à utiliser les migrations comme une variable d’ajustement et à court terme, ils n’en tirent pas les bénéfices qu’elles peuvent procurer aux sociétés comme aux migrants.

Cette question est cruciale, surtout en période de crise économique, car une régularisation pourrait contribuer à lutter contre la récession et relancer l'économie comme ce fût le cas en Italie et en Espagne. En Italie, 10% des revenus du travail sont produits par les migrants, qui sont par ailleurs de 3 points plus productifs que les nationaux.


S’appuyant sur de nombreuses analyses, les auteurs de "Pour un autre regard sur les migrations"  (Éd. La Découverte, 2008) proposent des pistes concrètes pour poser un autre regard sur les migrations. Ils montrent qu’à rebours des politiques contre-productives de fermeture des frontières et de répression, une « bonne mobilité » au delà des idées reçues, abaisserait les coûts des migrations, en régulerait les flux et les incertitudes et produirait un bénéfice économique et social pour les pays d'acceuil et d'origine.

Les commentaires sont fermés.