01/09/2008

veillée à l'ULB

31 août, veillée nocturne a l'occupation de l'ULB

Ce dimanche 31 août, les occupants sans-papiers de l’ULB en seront à leur 50ième jour de grève de la faim.  Depuis 50 jours, leurs souffrances ne font donc que croître, dans l’indifférence (presque) générale.

Nous, amis, militants, soutiens, ne pouvons pas grand-chose face à cette souffrance : essayer de faire entendre leur voix, et les soutenir.
Depuis le 7 avril, début de l’occupation, nous avons vécu énormément de choses aux côtés des occupants : manifestations, réunions, fêtes, moments très difficiles, mais aussi moments heureux.

Dimanche 24 août, fatigués, désespérés, malgré tout, déterminés, les grévistes ont décidé de limiter les contacts avec le monde extérieur.  La porte ne s’ouvre plus désormais que pour laisser entrer des médecins et des bouteilles d’eau.  Nous sommes toujours à côtés nos freres et faisons ce que nous pouvons de l’extérieur : encore et toujours, essayer de faire entendre leur voix (communiqué et conférence de presse, etc).


Depuis presque une semaine, nos amis, nos camarades, nos compagnons se trouvent dans un isolement qui rend leur lutte encore plus difficile.  C’est pourquoi nous nous réunirons dimanche 31 août devant l’occupation (129, avenue Buyl) pour une veillée nocturne (à partir de 21h00).  Il s’agit d’affirmer notre présence et notre soutien aux occupants, qu’ils sachent que, si l’indifférence est presque générale, nous sommes là, et nous resterons là jusqu’au bout. Luttons ensemble contre l'exclusion légitimisée par notre gouvernement, soyons nombreux à cet appel!

le C.A.S. (Comitè d'Action et de Soutien)

Les commentaires sont fermés.