23/08/2008

LE PS MENT. Il a livré Rothman au centre fermé.

23.08.08  Ps TU MENTS; TU ARRETES ET EXPULSE QUOTIDIENNEMENT!

L'UDEP (Union de défense des personnes sans papiers) s'étonne des récentes condamnations du Ps (voir texte au bas) et appelle le Parti socialiste à joindre les actes à sa parole en appliquant un moratoire dans les communes socialistes, tel que le font déjà certaines communes flamandes et 2 francophones. (1)
Dès lors, il est bien légitime de s'étonner des propos du parti socialiste et de l'appeller à cesser les arrestations de personnes sans papiers dans ses communes.  
 
 L'UDEP rappelle que si le Parti socialiste dans son discours, réclame un moratoire à grands bruits: ("En attendant, pour que des drames humains soient évités, le PS demande un moratoire sur les expulsions." communiqué PS - 21 août 2008), le Ps arrête, via ses bourgmestres et leur police locale, quotidiennement les personnes sans papiers et les livre sans sourciller à l'Office des étrangers, sachant très bien les conséquences d'enfermement et d'expulsion encourues par ces personnes.(2)
 
C'est bien sur le territoire de la commune de St-Gilles que le jeune Rothman Salazar s'est fait contrôler et arrêter et c'est à Forest qu'il s'est fait mettre au cachot et livrer aux mesures " à caractère arbitraire et inhumain prises par l'Office des étrangers." (communiqué PS - 21 août 2008).
 
Aussi, si le Ps veut réellement "éviter des drames humains"(ibidem), qu'il commence par éviter de les provoquer.
 
L'UDEP déplore que le Ps pointe sans cesse l'Office des étrangers et non pour le défendre, mais pour éclairer nos responsables socialistes, l'UDEP leur rappelle que l'Office est une administration appliquant des lois (votées par le Ps lors des législatures précédentes) et exécutant les ordres d'un gouvernement par l'intermédiaire et la tutelle d'une Ministre, Mme Turtelboom.
 
Gouvernement dont le Ps fait partie et pour lequel il s'était fermement engagé à ne pas participer sans que celui ci n'effectue une opération de régularisation et change la loi, sur base des critères des attaches durables...  Aussi, l'UDEP appelle le Ps à interpeller directement la Ministre plutôt que ses sous fifres et l'enjoint à tenir ses engagements politiques.
 
Malgré toute l’importance que le PARTI socialiste semblait y accorder (avant les élections), la situation des deux fillettes tchéchènes et du jeune Rothman entre autres, sont plus que vous ne voulez le laisser croire, aussi de votre amère et entière responsabilité. 
 
 

 L'UDEP (Union de défense des personnes sans papiers)

 
(1) Lors du dernier Cercle du silence tenu à Louvain-La-Neuve, son Bourgmestre (Ecolo) s'est engagé à ne plus signer aucun ordre d'expulsion, bientôt rejoint par son comparse d'Amay.
(2) Marie Arena s'est battue pourtant pour faire respecter les engagements du Ps, malheureusement, elle semble bien isolée sur la question dans son parti.
De: pretresse_sappho@hotmail.com <pretresse_sappho@hotmail.com>
Objet: RE: [cas-ulb] LE PS MENT; Rothman et les autres en payent le prix fort.
À:
cas-ulb@yahoogroupes.fr
Piquet, Thillemans et la liste pourrait être encore plus longue des mandataires PS qui ont montré et montre encore chaque jour, que les actes que pose le PS sont dans la droite ligne de ceux du gouvernement : expulsion, contrôle, rafle, ... C'est trop facile d'aller pleurer sur le sort des sans-papiers et des politiques inhumaines de l'office alors que c'est eux qui livrent quotidiennement les sans-papiers à ce même office.
Le seul argument du PS depuis des années est d'agiter l'épouvantail de l'extrême droite pour assurer sa volonté de gouvernance. Or l'office des étrangers est une institution d'État et la violence perpétrée lors des arrestations, rafles, expulsions/dé portation est une violence "légitime" pratiquée dans le cadre du droit régalien. C'est bien l'Etat qui est seul dépositaire de la violence légitime et qui peut l'utiliser pour assurer la sécurité du territoire. Tant que l'on ne remettra pas radicalement en cause ce partage Etat/sécurité et cette définition privative et particluarisée de la citoyenneté, les pleureuses pourront continuer à pleurer, les institutions répressives d'Etat continueront à fonctionner et les Piquet et Thillemans continueront d'être des petits Eichmann qui ne font qu'appliquer la Loi.

D'ailleurs, le PS a à chaque fois voté l'augmentation du budget des expulsions, qui triple chaque année.
 
            

Les commentaires sont fermés.