17/07/2008

TURTELBOUM POSE DES BOMBES

jeudi 17 juillet 2008 à Bruxelles

 TURTELBOUM POSE DES BOMBES

GREVE DE LA SOIF ILLIMITEE A L'ULB

ROI

 

Ce jeudi matin, une quinzaine de citoyens belges ont décidé de détruire leurs documents d’identité lors de la conférence de presse tenue à l’ULB. Découpant leurs cartes d’identité et leurs passeports, ils ont scandé « des papiers pour tous ou tous sans-papiers ». Ils tenaient à accomplir un geste symboliquement fort afin d’interpeller la société civile et nos responsables politiques sur l’extrême gravité dans laquelle se trouvent les grévistes de la faim et de la soif de l’ULB et des autres lieux d’occupation. Ils entendaient également rappeler que cette situation de détresse est celle de toutes les personnes sans-papiers.

 

Très émus par le geste de solidarité des étudiants et des citoyens, les grévistes tiennent la Ministre fédérale pour responsable de cette situation devenue insoutenable. La ministre ne montre en effet aucune bonne volonté pour trouver une issue à cette crise. Attitude qui ne fait que cabrer les protagonistes et empêche toute sortie sereine de cette crise.

 

A l’issue de la réunion qui s’est tenue ce jeudi entre les avocats des sans-papiers, Mr Bauthier et Mr Blanmailland et la Ministre Turtleboum, et qui n’a fait que confirmer la position aveugle de la ministre, les 80 grévistes, qui ont repris la grève de la soif depuis ce mercredi 16 juillet 22h, ont annoncés qu’ils tiendront désormais celle-ci  au finish.

 

Les 80 grévistes de la soif de l’ULB, tiennent à remercier les autorités de l’Université pour la position courageuse qu’elles ont prises ce matin lors de la conférence de presse, ainsi que celle des Bourgmestres Mme De Galan et Mr Decourty. Ils se sont engagés à ne pas procéder à l’évacuation des grévistes présents sur leurs territoires et ont également demandés l’instauration imminente d’un moratoire sur les expulsions et la délivrance d’un permis de séjour de 9 mois aux grévistes.

Ils insistent pour qu’une solution globale à la situation de toutes les personnes « sans papiers » soit mise en place le plus rapidement possible en Belgique et ont appelé Mme Turtelboom, à assumer enfin ses responsabilités de Ministre fédérale. Ils rappellent qu’ils refusent toutes responsabilités morales et pénales des conséquences des actions entamées, et qu’elles n’appartiennent qu’à la Ministre en fonction.

 AMEDHICHAM

L’UDEP à quant à elle a rappelé que cette situation est le résultat et le symptôme d’un déni et d’un déficit de démocratie. Elle appelle tous les responsables politiques à prendre la mesure de la situation et à assumer leurs responsabilités dans ce dossier qui traîne depuis bientôt 10 ans. L’UDEP les appelle d’une part, à prendre d’urgence toutes les mesures nécessaires pour trouver une issue qui mette fin à la grève de la soif ; et d’autres part à donner d’urgence d’autres perspectives que les grèves pour sortir de la détresse de la clandestinité, sans quoi dès demain nous serons confrontés à d’autres situations similaires.

 

Les grévistes ont demandé une entrevue au Roi, dans la lettre qu’ils ont adressés au palais, ils disent : « Sire, dans la situation politique, telle que vous la maintenez, c’est vers vous que nous tournons notre détresse et en vous que nous plaçons l’espérance d’une résolution de la dégradation accélérée de notre santé. »

 

UDEP (Union de défense des personnes sans papiers)

Contact Udep- Abdel 0485 86 15 10  Anita – 0499 810 381

Occupation ULB 123 avenue Buyl.

Plus d’infos http://sanspapiers.skynetblogs.be/

LAMOULENOIRE

Commentaires

Comme au pays Basque ! Pas encore de blessés par des bombes à ce jour chez nous. Pourvu que ça dure...

Écrit par : Karl | 21/07/2008

Les commentaires sont fermés.