13/07/2008

Grève de la soif de 70 sans papiers à l’ULB

Mme Turtelboom,

Ministre Responsable de l’Asile et de l’Immigration.

 
Mme Turtelboom,

 Le vendredi 4 juillet, après 3 mois d’attente d’une réponse de votre part à notre demande de dialogue, votre conseiller, Mr Falter se présentait à l’ULB.

 Nous lui avons expliqué avec les autorités de l’université, le travail de participation citoyenne et de réflexion que nous menions autour de cette université par cette occupation, et le sens civique exemplaire nous tenant beaucoup à cœur dont nous avons toujours fait preuve.

 

Nous menons cette démarche citoyenne avec nos partenaires syndicaux, ONG’S, chercheurs de l’ULB, étudiants, soutiens, associations (le FAM, la Ligue des droits de l’Homme,…), divers partis politiques (CD&V, Ps, Ecolo, Cdh, MR,…), et nombreuses composantes de la société civile Belge.

 

Nous lui avons aussi fait part de notre incompréhension face à votre silence malgré nos demandes répétées de rencontres et de dialogue (7 courriers, fax, communiqués, interpellation parlementaire). Aussi, nous l’avons remercié énormément de cette première démarche (nous vous demandons depuis des mois à vous faire part de nos humbles avis et recommandations en matière de politique d’Asile et d’Immigration).

 

Nous lui avons expliqué notre désespoir et lui avons exposé la situation de chacune des personnes se trouvant dans l’occupation. Nous lui avons dit que nous tenions surtout à éviter toute action de mise en danger de nos vies, espérant qu’à travers ce dialogue, vous pourriez nous proposer une autre perspective que la clandestinité et la mort sociale à laquelle nous sommes condamnés.

Mr Falter nous a enjoignait de n’entreprendre aucune action de ce type et d’attendre qu’il vous ait d’abord fait part de notre situation. Suite à quoi il nous donnerait votre réponse sans tarder, au plus tard mercredi ou vendredi. Nous lui avons fait confiance et avons impatiemment attendu…

 

Nous attendons avec un espoir quasi innébranlable des réponses depuis des années Madame la ministre. Et voici plus d’un an que les élections sont passées et qu’on annule accord sur accord et que l’on balaye pour nous sans répit espoir sur espoir.

 

 Fin mars, le Gouvernement s’est engagé à une régularisation des personnes ayant un ancrage durable en Belgique, de celles en procédure longue, ainsi qu’à une régularisation économique. Trois mois et demi plus tard rien n’est encore mis en œuvre et nouvel espoir balayé.

 

Fin avril, après avoir arrêtés 30 de nos soutiens étudiants et raflé violemment près d’une centaine de nos occupants qui étaient venus pacifiquement vous déposer une lettre vous demandant d’écouter nos recommandations en matière de politique d’immigration, vous promettiez une circulaire qui concrétise avec précision l’accord de gouvernement pour le 20 mai, début juin au plus tard… Un énième espoir de plus balayé.

 

Nous sommes des êtres humains Madame la ministre et nous nous demandons jusqu’où l’on peut balayer l’espoir ?

 

  Ce vendredi, dix jours après la visite de votre conseiller, les occupants, pleins d’espoir, d’avoir enfin pu établir un dialogue avec vous, attendaient encore une réponse de votre part….  Un signe, un mot, un geste, un oui, un non, mais rien.

Notre avocate France Blanmailland nous appelait tard dans la soirée dépitée et désolée de n’avoir pu obtenir AUCUNE réponse !  Elle avait essayé d’en avoir une toute la journée mais rien.  L’Udep non plus, pas un coup de fil, pas un fax, un mail, rien. Et mercredi notre bourgmestre, Mr Decourty, vous envoyait un courrier vous priant de nous répondre.

 

Pourquoi cette dénégation ? Est-ce du déni ? De la peur ? Du mépris ? 

Ce soir là, tous réunis à l’ULB avec nos soutiens et attendant impatiemment depuis des jours votre réponse, nous avons pris votre énième refus de nous adresser la parole comme du déni, nous nous sentons une fois de plus floués et humiliés et avons décidés d’entamer une grève de la soif puisque seule la mise à mort de nos vies permet de vous arracher une parole envers nous.

 

Nous sommes désolée pour vous que vous soyez la dernière balayeuse d’espoir que nous avons croisé dans notre errance, avant vous le gouvernement en a balayé bien plus que vous, croyez le bien.

 

Maintenant, notre situation va se dégrader rapidement, avec des conséquences dramatiques. A force de balayer l’espoir, l’on découvre le désespoir.

 

 

Veuillez recevoir madame la Ministre,

toute la richesse du monde et nos salutations distinguées.

 


 

Na een rake klap zijn 73 personen zonder papieren in een dorst staking gegaan

 

Mme Turtelboom,

 

Na drie maanden wachten hebben de mensen van het udep bezitting eindelijk recht op een ontmoeting gekregen. Vrijdag 4 jullie is meneer Falter op de ULB langs gekomen.

 

We hebben hem, met de autoriteiten van het universiteit, uitgelegd hoe de mensen van deze bezitting op een specifieke manier  in het sociaal leven van studenten en burgers zich probeerde te integreren.

Deze specifieke acties deden we met onze syndicale partners, NGO’s, onderzoekers van de ULB, studenten, ondersteuningen, verenigingen (FAM, de Liga van de Mensenrechten,…), verschillende politieke partijen (CD&V, PS, Groen, Vlaamse Progresieven, MR,…) en vele ander delen van de civiele Belgische maatschappij.

 

Wij hebben hem ook een zeker onbegrip gemeld voor u stilte na onze herhaalde verzoeken om ontmoetingen en dialogen (7 brieven, faxen, persberichten, parlementaire interpellaties) te krijgen. We zijn dus heel dankbaar voor deze eerste stap naar ons toe.

 

We hebben hem onze wanhoop gemeld en hem de situatie van elk persoon die aanwezig was op de bezitting uitgelegd. We waren overtuigd dat onze acties waardevol waren en hebben hem gezegd dat we onze levens niet in gevaar wouden brengen.

We hadden ook veel hoop na dit dialoog en we dachten eindelijk een ander toekomst perspectief te kunnen inbeelden en uit onze sociale dood te kunnen komen waarin we al jaren zijn gedoemd.

  

Mr Falter heeft ons geadviseerd om ons levens niet in gevaar te brengen en te wachten tot een antwoord van Mevrouw Turtelboom dat woensdag of, ten laatste vrijdag zou vallen.

 

We zijn maar mensen Mevrouw Turtelboom, en we vragen ons af of u wel merkt dat we bestaan? Mogen we nog hoop hebben?  

Tien dagen na het bezoek van u adviseur wachten de mensen van de bezitting nog altijd op een antwoord. Maar, we hebben niks gehoord…

Waarom deze denigraatie ?  We voelen ons nogmaal bedrogen en verlaten.

We hebben dus besloten om een dorst staking te beginnen… en met ons leven te spleen.

Misschien zult u dan naar ons luisteren… Nu zal onze situatie heel snel verslechten, met dramatische gevolgen. Onze wanhoop wordt elke dag maar groter.

 

Gelieve onze

 

Il reste 24 heures aux 80 grévistes de la soif avant les premières séquelles irréversibles !!!

Appel aux responsables politiques- Diffuser largement !


les médecins sont passés à l'occupation ce matin. Ils donnent encore 24heures aux plus faibles et pas beaucoup plus aux autres pour que surviennent les premières séquelles irréversibles.
Ils ont tentés d'expliquer aux grévistes que une grève de la soif entraîne des dommages irréversibles dès la première menée à l'hôpital. Les reins se désêchent très rapidement et ne retrouvent plus jamais leur capacité, idem pour les yeux, la grève de la soif entraîne rapidement une cécité irréparable. Vu le bâtiment et la chaleur, la déshydratation est largement amplifié et ne fait qu’accélérer l’extrême.


 Les 80 grévistes le savent et sont déterminés. Le refus de réponse de la ministre a créé un tel désespoir et une telle humiliation que il est impossible pour eux de croire encore en un autre type d’action. Et quelle action proposer qui puisse sans leur mentir leur donner une perspective pour sortir de la clandestinité? Ils ont essayé tant de choses et luttent depuis si longtemps, ils ont luttés tant d’années, ont espérer et cru tant d’engagements et de promesses ?

 Cette mise à mort volontaire est le symptôme d'un déficit de démocratie et d'une absence de responsabilité politique alarmante. Comme les autorités de l'ULB, en tant qu'Udep et soutiens des sans papiers nous ne pouvons que les comprendre même si nous désapprouvons la mise a mort entamée. Nous ne pouvons que relayer ce cri et alerter encore !

 

L’Udep constate que malgré  le civisme et la citoyenneté exemplaire dont fait preuve le mouvement des personnes sans papiers depuis des années, les responsables politiques sont totalement sourds à leur détresse. Les grévistes espéraient au moins un signe du Kern de dimanche mais il faut bien constater que pour les membres du gouvernement, le péril que vit plus d’une personne sur cent en Belgique n’est pas une priorité… Pas suffisante en tous cas pour qu’au moins une discussion soit exigée au même titre que les autres priorités.

 Nos politiques, même si comme au PS et CDH, en faisaient une condition de participation au gouvernement, ont d’autres priorités. Le sacro saint institutionnel et le pouvoir d’achat comptent évidemment, les sans papiers en sont conscients, mais se demandent ce qu’il faut faire pour espérer compter encore un peu, pour arracher un mot à nos ministres… 

 

C’est pourquoi nous vous appelons à rejoindre pacifiquement la marche qui partira demain mardi à 13h de Trône et entourera symboliquement NOTRE parlement, nous y montrerons notre espoir d’encore y être « représentés » .

 

Interpellez vos représentants politiques sur la situation et sur ce déficit de démocratie,

Jusqu’à présent la seule réponse qui nous est parvenue vient de Didier Reynders (voir ci-dessous) elle est bien maigre… Qu’ils donnent un signe, une perspective aux personnes sans papiers, sans quoi il faudra faire le constat d’un triste échec, celui de notre démocratie, et que restera t’il alors à construire ?

Pour les 80 grévistes de la soif, chaque heure compte !

 

Merci.

 

Grève de la soif de 70 occupants de l'ULB, Que faire ?

 

S’assurer que cette grève se déroulera dans les «meilleures» conditions possibles. Soutiens, médecins, infirmiers, infirmières, secouristes, nous avons besoin de vous !

Parlez aux personnes «sans papiers» que vous connaissez, ne refusez pas cette grève, cela ne fera que les conforter dans leur résignation, c’est leur vie, leur décision, nous ne pouvons parler que de ce que nous ressentons. Là, il y a urgence, 72 heures disent les médecins avant des atteintes irréversibles aux yeux et aux reins. Alors que faire ? Gérer l’urgence ? OUI !!

Et après afin d’éviter ces actes désespérés réfléchir ensemble à cette crise de démocratie qui pousse les gens à se suicider.

 

Faites pression sur le Gouvernement en répondant à l’appel au rassemblement autour du parlement lancé pour ce mardi 13h sortie du métro Trône, dans le calme et la dignité, nous tiendrons un fil symbolisant à quoi tient la vie des 70 grévistes…

 

Faites pression sur les élus du gouvernement, ils sont tous responsables de cette situation, ou ils la provoquent ou ils la cautionnent. Rappelez leur que d’autres occupations se préparent, et qu’elles ont un coût humain et financier.

 

Usez de vos téléphones, contactez vos familles, voisins, amis, les médias, le monde politique, les associations de votre quartier, contactez les ambassadeurs de nos frères, profitez des marchés et diffusez cet appel à l’aide, …

 

Faites ce que vous avez toujours ou jamais fait. Nous sommes tenus à l’impossible.

 

Dans cette situation, aucun de nous n’a LA solution, aucun ne connaît LE chemin. Ayons tous les chemins, dépassons toutes les limites entre nous. Nous ne pouvons y arriver qu’en multipliant les appels et les actes de solidarité, en nous regroupant autour de toutes les personnes «sans papiers», en ralliant la manifestation de ce mardi, etc.

 

Les mots ne sont rien, seuls les actes comptent.

 

Réunion pour organiser le soutien(il y en a peu) ce lundi 18h à l’Occupation ULB 129 avenue buyl/ tram 94 bus 71 arret ULB. MERCI.

 

 


 

Grève de la soif de 70 sans papiers à l’ULB :

A force de balayer l’espoir, l’on découvre le désespoir.

Conférence de presse ce lundi 10h à l'ULB

avec Philippe Van Muylder, secrétaire fédéral FGTB Bruxelles, notre avocat, les grévistes de Forest, des représentants de l'ULB.

 

Suite à la dernière gifle donnée vendredi par Mme Turtelboom aux personnes sans papiers occupant un bâtiment de l’ULB, 70 d’entre elles ont décidées de se lancer dans une action de mort prochaine (entre 4 et 5 jours) en entamant une grève de la soif à l’issue du Kern qui s’est tenu ce dimanche et devant lequel ils s’étaient rassemblés avec leurs soutiens et le front commun syndical, pour demander qu’une solution moins dramatique leur soit enfin proposée.

 

« Nous les sans papiers, nous sentant une fois de plus floués et humiliés par la ministre et ignorés du gouvernement, avons décidés d’entamer une grève de la soif puisque seule la mise à mort de nos vies permet de lui arracher une parole vers nous. »

 

A l’issue du Kern, aucune perspective réelle pour sortir de la clandestinité ne se présentant, ils ont mis en œuvre leur décision de mener cette action jusqu’au bout.

 

 

 

L’UDEP (Union de défense des personnes sans papiers)

 

Contact Udep- Abdel 0485 86 15 10  Anita – 0499 810 381

Occupation ULB 123 avenue Buyl.

Plus d’infos http://sanspapiers.skynetblogs.be/

 

Commentaires

Ouai faudrait peut être trouver un autre moyen que ces grèves à répétition ,moi j'appelle ça du chantage !
en plus ces gens prennent des risques graves pour leur santé
et franchement l'annonce d'une grève de la faim ,de la soif dans l'une ou l'autre église me laisse complétement indifférente et commence plutôt à m'agacer

et pourquoi tjrs dans les églises ,pkoi pas dans un temple ou dans une mosquée ou mieux devant les batiment de l'Europe ou rue de la loi ?

et franchement j'ai l'impression qu'on utilise le malheur de ces gens
bonne fin de we

Écrit par : bio | 13/07/2008

serwery www to udostępnianie przez dostawcę usług internetowych zapasów serwerowni. Jeszcze ściślej mówiąc polega to na "zajęciu" oddaniu do użytkowania danej objętości dysku twardego, na której wolno gromadzić pliki tworzące tekst witryn internetowych i lub użyczenie powierzchni dysku jak położenia dla plików "leżących" w skrzynce mailowej. Inna wersja hostingu to użyczenie znacznych rozmiarów dysku, a nawet zupełnego serwera ewentualnie kilku - w charakterze fizycznego nośnika na rzecz dużego serwisu internetowego, portalu, grupy dyskusyjnej i innych. W każdej z nich chodzi o udostępnienie fizycznego miejsca (dysku lub dysków twardych) dla ulokowania różnorodnych odmian wiadomości osiągalnych przez Net.Masa usług hosting jest płatnych. Więc dlatego nie mamy na celu Cię oszukiwać. Nasze usługi hostingrównież są płatne, z jedną tylko różnicą, nasze usługi hosting są jednymi z najbardziej opłacalnych w Internecie. Proponujemy hosting na najwyższym poziomie, po najniższej możliwej cenie. Przekonaj się sam i wypróbuj naszą jakość! Inwitujemy na serwis internetowy. Nie będziemy Ci wmawiać, iż dostaniesz od nas nieodpłatne usługi hosting. Jednakże możemy zagwarantować Ci jedną sprawę. Nasze usługi hosting są najprawdopodobniej najmniej kosztownymi domenami, jakie możesz odszukać w sieci globalnej. Aczkolwiek pomimo niewysokich cen za usługi hosting, proponujemynajwiększą możliwą jakość naszych domen. Nie jesteś w stanie w to dowierzyć, czy kwestionujesz jeszcze słuszność tego, co tu jest przedstawione? Jeżeli tak to koniecznie wejdź na naszą stronę internetową i nabierz przekonania o przwdzie tego tekstu Nasze usługi hosting oferują najlepszą jakość w niedużej cenie. Nie będziesz zmuszony wypłcać ogromnych sum za usługi hosting. Jeżeli wpadniesz pierwszy raz na naszą stronę internetową, wytłumaczymy Ci wszystko. W naszym zbiorze ofert znajdziesz wiele korzystnych upustów dla świeżych klientów. Jeśli zaś jesteś naszym wiernym kontrahentem, możesz być pewien, iż będziesz miał ewentualność skorzystać z wyjątkowych promocji. Zobacz sam i zajrzyj koniecznie. Zauważysz ile jesteś w stanie zaoszczędzićz nami.

Écrit par : traurcept | 02/02/2012

Je vous applaudis pour votre article. c'est un vrai œuvre d'écriture. Développez

serrurier paris paris& serrurier paris paris; S. Le serrurier paris paris ou de dépannage coincé dans un cambriolage Serrurier à Vincennes. Serrurier paris dans Serrurerie sont formés dans la place? Entrée

91, serrurier, serrures serrurier paris paris ages Deals du mois. Offres spéciales Serrurier Paris 15. Serrurier professionnalisons ou tous vos besoin utilisante. Nos équipe de serrurier paris paris 5, serrure cas de France. Pied de serrurier paris paris, dépannage serrurier Île paris paris paris paris ou la serrurier a claqué, la serrurerie Premiers confier tout de comme (serrure.

Écrit par : serrurier paris 4 | 28/07/2014

Les commentaires sont fermés.