13/03/2008

CerCle du silence au Gouvernement...


TINTAMARRE 

 POUR LA LIBERATION ET LA REGULARISATION DE YOUNES GALLAS

RASSEMBLEMENT LE 26 MARS 2008 A 15 HEURES DEVANT L’OFFICE DES ETRANGERS

Boulevard du Roi Albert II, 8 - 1000 Bruxelles ( gare du Nord) Signez la pétition en ligne POUR LA REGULARISATION DE YOUNES!

Younes Gallas est enfermé au centre fermé 127bis à Steenokkerzeel depuis le 21 février dernier. En grève de la faim depuis le début de son enfermement, il est en proie aux brimades, aux insultes et au harcèlement du personnel du centre, qui le considère comme le leader des grévistes de la faim du centre fermé. Younes a droit régulièrement au cachot. Les pressions psychologiques sont telles de la part de certains gardiens que Younes a peur, lors des changements hebdomadaires de personnel, de retrouver ses bourreaux et d’être une nouvelle fois la victime de leur vindicte.

Younes va mal, très mal. Sa grève de la faim l’affaiblit et son psychisme se détériore. Qu’aurait donc fait un garçon de 22 ans pour mériter pareil sort ? Il est arrivé en Belgique en 2002 à l’âge de 16 ans pour rejoindre son frère et sa mère, résidents légaux. A la suite des démarches maladroites d’un juriste, il se retrouve à 18 ans sans papiers. Une demande de régularisation a été refusée et un recours est en suspens. Une nouvelle demande de régularisation a été introduite avec de nouveaux éléments.

Jusqu’à ce que sa vie bascule, Younes vivait à Verviers avec ses parents et ses amis. Il n’a plus aucune attache avec son pays d’origine, le Maroc. Il a terminé ses études secondaires en Belgique. Il désire vivre ici avec toute sa famille. Et c’est bien justement ce que reproche l’Office des Etrangers à Younes.

Le ministre de l’intérieur et l’Office des Etrangers demeurent sourds aux centaines de voix qui se sont élevées dans le pays pour réclamer la fin des mauvais traitements subis par Younes, sa libération et sa régularisation. Cette surdité ne peut plus, ne doit plus durer !

Le 26 mars 2008, à 15h, nous serons devant l’Office des Etrangers pour remettre les centaines de pétitions recueillies en sa faveur et réclamer encore et toujours sa libération et sa régularisation. Nous porterons la parole de Younes et ferons en sorte que l’Office des Etrangers ne puisse plus se boucher les oreilles ni ignorer Younes Gallas.

Nous appelons associations, politiques, citoyens À nous rejoindre ET À DIRE NON A CET ARBITRAIRE QUI BRISE LA VIE D’UN JEUNE HOMME DE 22 ANS. APPORTEZ SIFFLETS, CASSEROLES, MUSIQUE ! FAISONS-NOUS ENTENDRE, FAISONS ENTENDRE YOUNES, FAISOONS ENTENDRE TOUS CEUX QUI SONT ENFERMES !

SUPPRESSION DES CENTRES FERMES

 ARRET DES EXPULSIONS

Le comité de soutien/ Réseau éducation sans frontières http://resf.be   0473628733

L'UDEP BRUXELLES


 Le silence est le dernier refuge de la liberté. (Michel Campiche)

Rassemblement des CerCles du

Silence à Bruxelles pour la prise

en compte des attaches durables

Mercredi 19 mars 2008 à 12h00 – Place Surlet de Chokier (metro Madou)

LETTRE DES CERCLES DU SILENCE AU PREMIER SINISTRE  

Monsieur le Premier Sinistre,

Vous vous apprêtez à devenir le nouveau chef de notre gouvernement national. Un gouvernement qui va devoir très rapidement faire face à de nombreux défis, qu'ils soient institutionnels ou budgétaires.

Mais ces défis ne sont pas les seuls qui vont nécessiter de l'attention.

En effet, des dizaines de milliers de personnes sans papiers attendent toujours de recevoir un statut légal dans notre société. Demain, des personnes qui sont depuis des années en Belgique, qui y travaillent, dont les enfants vont à l'école, qui ont reconstruit leur vie ici, pourront peut-être sortir du flou juridique insupportable et devenir des citoyens comme les autres, qui travailleront légalement, sans être exploités, qui payeront des impôts et qui permettront aussi à notre société de s'inscrire dans une dynamique moderne et riche des apports culturels de ces nouveaux citoyens.

 Nous saluons cette ouverture vers la prise en compte de l'existence légale de nos concitoyens ainsi que les différents partenaires du Gouvernement qui y ont contribué. Nous veillerons à ce que les espoirs que suscitent cet accord soient bel et bien respectés. 

Au regard de l'accord finalisé cette nuit, nous vous demandons de veiller à la mise en place concrète – il ne peut s'agir d'une éventualité ! - d'une Commission permanente. L'objectivation des critères étant difficile, cette commission permettrait justement d'appréhender et de prendre en compte plus objectivement les « ancrages locaux » dont parle l'accord. L'avis éventuel des autorités locales est un plus mais rencontre aussi des limites lorsque les personnes sont, par exemple, isolées ou habitent de grandes entités, où elles se retrouvent perdues « dans la masse ». Nous regrettons également que les critères soient inscrits dans une circulaire et non dans une loi.

 Nous demandons enfin et prioritairement la mise en place rapide d'un moratoire visant à empêcher l'enfermement et l'expulsion de personnes qui pourraient introduire une demande de régularisation dans le cadre de l'accord du Gouvernement. Persuadés que vous mettrez tout en oeuvre pour concrétiser cet accord, nous vous prions de croire, Monsieur le futur Premier Ministre, à l'expression de notre haute considération. 

 Pour tous ceux qui souhaitent marquer leur soutien aux personnes sans papiers à la veille de la mise en place du nouveau gouvernement :

Rendez-vous à la Place Surlet de Chokier (metro Madou) pour une manifestation qui passe par la Place de la Liberté pour rejoindre le 180, Rue Royale où se trouve le Cabinet de Yves Leterme. Cette manifestation réunit les délégations des 16 Cercles du Silence en Belgique.

Venez nombreux manifester avec nous !
 

Les Cercles du Silence de 17 Villes :
Anvers, Arlon, Bruxelles, Charleroi,
Forest, Gand, Hasselt, Izegem, Jodoigne, La Louvière, Liège, Louvain-la-Neuve, Mons, Roeselare, Sint-Niklaas, Verviers et Veurne.

Avec le soutien de :
Citoyennes et citoyens avec et sans papiers, les syndicats : FGTB et CSC, l'Assemblée des voisins, le Forum Asile et Migrations, l'UDEP National, l'OSP.
 


Lettre des 1200 sans papiers de l'Udep Bruxelles engagés dans l'action  de l'occupation de l'église d'Anderlecht

 Brussel-Bruxelles, dimanche 16 mars 2008

Chers monsieur le Premier Ministre, chers membres de notre Gouvernement,
 cher Ministre de l'intérieur, 

Nous nous adressons à vous car nous menons actuellement une action qui engage déja plus d'un millier de personnes sans papiers à Bruxelles.

Nous participons, depuis 2 ans et demi, au mouvement des personnes sans papiers pour attirer votre attention sur notre situation, difficilement tenable et qui ne fait que durer. Nos dossiers de demande de régularisation restent, pour la plupart d’entre nous, sans réponses positives.

Vu les attaches durables que nous avons développées en Belgique, nous estimons qu’il serait plus juste de considérer nos dossiers de manière humaine et de nous permettre de continuer à vivre dignement en Belgique, que nous aimons tant, avec nos amis, qui sont nombreux à nous soutenir, en régularisant notre situation et donc en nous octroyant un titre de séjour.


Nous sommes réunis et organisés au sein du mouvement Udep (Union de défense des personnes sans papiers).
Comme vous le savez, les accords du futur gouvernement en matière d'immigration ne présagent aucune avancée significative en matière de régularisation de nos situations administratives et confirment la crainte que nous resterons, pour la plupart, condamnés à une vie de clandestinité, de misère, d'illégalité et surtout d'inégalités...

Les actions que nous menons sont pacifiques et citoyennes. Nous souhaitons vivement pouvoir vous rencontrer afin de vous présenter notre action, d'entendre vos conseils et votre analyse de la situation et de savoir quelles perspectives nous avons pour espérer pouvoir sortir de la clandestinité en Belgique et d'obtenir la révision de nos demandes de régularisation.

Pourriez vous donc nous fixer un rendez afin qu'une délégation puisse avoir un entretien avec vous, nous vous en serions reconnaissants, cela nous est vital.

Dans l'attente de votre réponse, merci.

Veuillez accepter nos salutations et notre respect.

UDEP Région de Bruxelles

0494 384 442

udep-bruxelles@hotmail.com


 CE MERCREDI 12 mars, 60 CITOYENS BELGES ET SANS PAPIERS DE L'UDEP BXL ONT ENVAHIS LE PARTI SOCIALISTE POUR Y TENIR UN CERCLE DU SILENCE !

DSCF3067
Ils ont rappelé au Parti pour l’égalité (Parti socialiste) qu’il s’était fermement engagé à ne pas rentrer dans un gouvernement sans procédure de régularisation sur base des attaches durables ; « Le PS exigera que la régularisation fasse partie de l’accord du prochain gouvernement si nous sommes amenés à y participer. » Elio Di Rupo (voir courrier de Di Rupo en pièce jointe).

 

Les sans papiers de l’Udep ont déroulé une banderole où ils ont inscrit les articles de la déclaration universelle des droits de l’Homme, devant le bâtiment boulevard de l’Empereur.

DSCF3060
Ils ont donc occupé le siège du parti où ils ont tenu un CerCle silencieux. Au centre du CerCle étaient symboliquement déposés les engagements du Ps en matière de régularisation des sans papiers. Le CerCle s’est tenu pendant 1 heure, après négociations, Mr De Walcque a été dépêché sur place et s’est entretenu avec une délégation d’une quinzaine de personnes.
DSCF3069-1
La délégation lui a remis l’Appel (voir plus bas) pour qu’il soit transmis à Mr Di Rupo. Ils ont rappelé au représentant qu’ils attendaient du parti pour l’égalité (Ps), qui est amené à participer au prochain gouvernement, qu’il tienne ses engagements. De plus, il peut compter aujourd’hui sur une large majorité s’étant engagé pour la régularisation (CD&V, CdH, PS). Mr De Walcque a répété que les engagements du Ps sont toujours valables et seront tenus, à savoir que le Ps exige que soit inscrit dans l’accord du futur gouvernement, la régularisation des personnes sans papiers ayant des attaches durables en la Belgique et que soit instaurée une commission indépendante et permanente de régularisation e.a.
DSCF3062
 Après 3 heures d’occupation les personnes ont acceptés de quitter le siège du parti.Les personnes sans papiers qui ont occupé le PS ouvriront une occupation demain à Anderlecht et y entameront une grève de la faim symbolique de 48h avec près de 200 autres personnes de l’Udep.  Ces CerCles du silence se tiennent chaque mercredi au 4 coins de la Belgique et se tiendront dans les prochains jours aux sièges des partis concernés.
Appel déposé au Parti pour l’égalité (Parti socialiste)
  Ce mercredi 12 mars, nous, citoyens avec et sans papiers, tiendrons un Cercle du silence au siège du parti pour l’égalité, situé Blvd de l’Empereur à Bruxelles.Nous entendons ainsi rappeler au Parti pour l’égalité (Ps), qu’en Belgique, 1 citoyen sur 100, vis dans l’inégalité la plus totale. En effet, en Belgique, pas moins de 100 000 personnes, hommes, femmes, enfants sans papiers vivent dans la précarité et le déni de tout droit. Nous formerons un cercle silencieux au siège du Parti pour l’égalité en lui demandant s’il prend réellement l’égalité au sérieux et s’il est prêt à la défendre dans le futur gouvernement auquel il est amené à participer. En tant que citoyens, nous considérons l’égalité comme une valeur fondamentale à défendre sans laquelle notre société ne peut être pleinement humaine.  Depuis près de 2 mois, citoyennes et citoyens avec ou sans papiers, nous nous réunissons en silence une fois par semaine dans tous les coins de la Belgique. Pourquoi le silence ? Parce que face à votre silence, au silence du gouvernement, face aux silences de certains partis qui le constituent (Ps, Cd&V, cdH) et qui se sont engagés à donner une réponse à cette question en tenant compte des Attaches durables comme critère de régularisation, nos cris n'ont pas encore eu d'effet. Nos mots sont à ce jour restés sans réponse.

Et puis, parce que tout a déjà été dit sur la question et qu’il est temps pour les politiques d’agir, de faire en sorte que leurs promesses électorales ne restent pas lettre morte. Mr Di Rupo qui s’était engagé (avant les élections) à ne pas entrer dans un gouvernement sans opération de régularisation et sans instauration d’une commission indépendante et permanente de régularisation, tiendra t-il sa parole ?


Commentaires

please help us sir i am very happy to listen ur hard work you please do some thing for also that kind of people who live here from 4.5 months they dont have a papers also yet we will be very thankfull to you for that plesae help us also please please please

Écrit par : kamran | 27/03/2008

régularésation j'ais bien avoire des ensinyement pour les démarche sa mantirése bien es merci

Écrit par : abdelkarim | 17/10/2008

Les commentaires sont fermés.