14/01/2008

interpellation au gouvernement! De hongerstakers naar de CD&V

 

De hongerstakers naar de CD&V 

Les grévistes de la faim au siège du Cd&v  7051
Deze maandag 14/01 om 11.30 u.
De hongerstakers zullen zich deze morgen om 11.30 u. naar de CD&V in Brussel en Zellik. Een delegatie van de hongerstakers die werd samengesteld uit vertegenwoordigers van de verschillende gemeenschappen die zich op de Koningsstraat bevinden en leden van UDEP zal deze ochtend ontvangen te worden. 

 

 Overwinning voor de mensen zonder papieren!!!Anderszijds hebben de hongerstakers de steun van de progressieve franstalige partijen die hen zijn komen opzoeken deze donderdag. De Parti Socialiste werd vertegenwoordigd door Olga Zrihen (senator), Linda Musin (burgemeester) en Antonio Caci (PS-groep in de Kamer). Voor Ecolo waren er de afgevaardigden Théryse Snoy, Fouad Lahssaini, Zoé Genot en Josy Dubié. De CDH werd vertegenwoordigd door de federale afgevaardigde Clotilde Nyssens die belast werd met het dossier immigratie en die ook het akkoord met de mensen zonder papieren onderhandelde voor de Cdh. Tijdens de inwijding van hun bezetting (18/12) hadden de hongerstakers al de steun van afgevaardigde Karine Lalieux (PS) en van senator Carine Russo (Ecolo) en GROEN! Bij gelegenheid van deze ontmoeting hebben de tien woordvoerders van de hongerstakers/bezetters (mannen en vrouwen) aan de parlementairen een getuigenis afgelegd van het door hen afgelegde parcours als migranten in België en de redenen uiteengezet die hen dwingen tot een ongebreidelde hongerstaking, het enige regularisatiemiddel dat Patrick Dewael (VLD) voor hen voorzien heeft. Vervolgens hebben zij zelf geluisterd naar de parlementairen.

 


De verschillende vertegenwoordigers hebben zich geëngageerd om naar hun partijbureaus terug te keren en te trachten de dringende vraag van de mensen zonder papieren op de politieke agenda van deze regering te zetten. Zij worden immers geacht de dringende zaken te behandelen. Bovendien zullen zij volgende donderdag een debat openen tussen de twee kamers (Senaat en parlement) en zullen zij minister Dewael op directe wijze interpelleren over het alarmerende lot van de 150 hongerstakers.

De vertegenwoordigers van de hongerstakers en UDEP zullen deze maandag 14 januari de CD&V ontmoeten, de partij die zich geëngageerd had voor de regularisatie met duidelijke criteria en rekening houdend met duurzame banden. Op dinsdag 15 januari zullen zij Elio Di Rupo, voorzitter van de PS ontmoeten, die had toegezegd niet in een regering te zullen stappen zonder een regularisatie van mensen zonder papieren. Op woensdag de 16de uiteindelijk zullen zij zich naar de CdH begeven waar zij ontvangen zullen worden door Mevr. Milquet en de minister van Arbeid Josly Piette. 
 

Brief geadresseerd aan Patrick Dewael:

 Vraag tot ontmoeting, 11 januari 2008

 

Geachte heer Dewael,Sinds twee en een half jaar nemen wij deel aan de beweging van de mensen zonder papieren om uw aandacht te vestigen op onze situatie die moeilijk houdbaar is en die maar blijft voortduren. Onze dossiers tot regularisatieaanvraag blijven voor het merendeel van onze mensen zonder positief antwoord. Gezien de duurzame banden die wij ontwikkeld hebben in België denken wij dat het veel rechtvaardiger zou zijn onze dossiers op een menselijke manier te beschouwen en ons toe te staan om op waardige wijze in België, waarvan wij zoveel houden en waar onze talrijke vrienden wonen die ons ondersteunen, te blijven leven door onze situatie in regel te brengen door ons een verblijfsvergunning te verstrekken. Vandaag zijn wij verrast om te zien dat een aantal personen hun verblijfsvergunning verkregen hebben ten gevolge van een hongerstaking. Eingszins teleurgesteld dat onze vreedzame en burgerlijke acties niet konden leiden tot een welwillend antwoord bevinden we ons nu in de noodzaak om een onbegrensde hongerstaking te voeren tot de regularisatie van onze administratieve situaties een feit zal zijn. Daarbij zouden wij U, gezien de snelle en dodelijke aftakeling van onze gezondheid, zeer snel willen ontmoeten op een moment dat U het beste schikt. In feite zouden wij U onze dossiers willen doorgeven, U onze ongerustheden willen meedelen en U onze vragen met levendige stem willen stellen. Wij danken U bij voorbaat voor Uw aandacht,Hoogachtend,      Les grévistes devant le siège du CD&V, Ce lundi 14 janvier à 11h, les sans papiers grévistes de la faim vont manifester devant le siège du CD&V, rue de la loi, à Bruxelles. Le Bureau du parti recevra une délégation des grévistes composée de représentants des diverses communautés mondiales et de membres de l’Udep, à 11h30, à Zellik, où le bureau sera réuni.

 

 Mardi ce sera le tour du Ps, mercredi du Cdh et jeudi s’ouvrira un débat sur la question au parlement.  Parmis les 150 sans papiers il y a des hommes, des femmes, des enfants et même des enfants Belges! Ces personnes ont même parfois eu des entreprises en Belgique, des commerces,… D’autres y travaillent, y ont étudié, y vivent depuis des années, parlent néerlandais, français, allemand,… Toutes ces personnes en tous cas ne demandent qu’une chose, pouvoir vivre et travailler comme tous le monde, dignement, légalement, comme un être humain.  Les 150 personnes en grève de la faim depuis 2 semaines posent la question suivante au ministre Dewael et au gouvernement: « Est-ce que pour les personnes ayant des attaches durables en Belgique, la grève de la faim est devenu le nouveau critère de régularisation appliqué par mr Dewael et son administration, l’office des étrangers ? ».   Le CD&V, s'était clairement engagé auprès des sans papiers pour la régularisation, avec des critères clairs et la prise en compte des attaches durables (voir document). Aujourd’hui, vu la dégradation mortelle et rapide de leur santé, les grévistes entendent bien rappeler ses engagements au Cd&v et les valeurs qu'il prétend défendre.

Ils attendent que le Cd&v mette la question urgente des personnes sans papiers à l’agenda politique de ce gouvernement, censé traiter les affaires urgentes! En outre, le Cdh, groen!, le PS et écolo, ouvriront jeudi prochain, un débat sur la situation des personnes sans papiers en Belgique dans les 2 chambres (Sénat et parlement) et interpelleront directement le ministre Dewael sur le sort alarmant des 150 grévistes. 

 

 L'Udep constate :  - D'autre part ; les partis qui se sont engagés fermement pour la régularisation dans leurs programmes électoraux participent actuellement au gouvernement et ont le pouvoir d'inscrire dans leur prochain accord, une solution durable et juste pour ces personnes qui permettrait de mettre fin à l'arbitraire pratiqué par le ministre sortant. 

 

L'Udep, le monde associatif et les syndicats soutiennent cette grève de la faim et interpellent le ministre Dewael et tout le gouvernement sur la situation dégradante et inhumaine vécue au quotidien par des dizaines de milliers de femmes, d‘hommes et d‘enfants en Belgique et sur la situation de vie ou de mort de 150 personnes...

L'Udep

 

Contact :  (M. Tigham)Bezetting Koningsstraat 91 - Occupation 91 rue Royale, 1000 Bruxelles (Tegenover de Congreskolom, métro Botanique/Parc)   


 Document « ONZE ZON HEEFT DE EER OM DE HAND VAN UW WONDERLIJK WOLK TE VRAGEN. » 

 

 - Ontmoeting UDEP Brussel – CD&V,

 25 juin 2007 /

  Rencontre CD&V – UDEP Bruxelles     La délégation UDEP Bruxelles était composée de ;Mr Barry Kassim (faisant partie de la délégation UDEP Bxl qui a rencontré le CD&V à l’automne), Mr Mokhtar Tigha (UDEP Bxl), Gerardo Cornejo (porte-parole UDEP Bxl), Mr Jean-Marie Lison (Assemblée des voisins) et de Mr Kamel Belouazni (UDEP Bxl).Le CD&V était représenté par ;les sénatrices Mme Sabine de Bethune et Mme Cathy Berx et de Mme Ina Vandenberghe du bureau d’études politiques du CD&V. 

 

  Résumé de l’entretien et axes principaux :  

 

 - Le CD&V confirme ce qu’ils avait déclaré à l’automne, à savoir qu’ils s’engagent pour une régularisation avec des critères clairs, que c’est un point qu’ils veulent amener au nouveau gouvernement et qu’ils se préparent aux négociations (Elaborant notamment leurs fiches techniques).(...) Mme Cathy Berx d’ajouter que la volonté est que les choses se fassent vite, de façon juste, correcte et que la loi soit bien appliquée.   - Le CD&V prévoit la mise en place d’une commission indépendante d’avis.Commission qui rendrait son avis sur bases de critères de régularisation à partir des dossiers constitués par les fonctionnaires de l’O.E. Avis rendu dans un délai de 3 mois au ministre de l’intérieur qui prend la décision finale sur base de cet avis. - L’appréciation de la correspondance entre la situation d’une demande de régularisation et les critères établis sera laissée à la commission, le critère « intégré » (attaches durables,...) par ex., serait : connaissance de la langue, du fonctionnement de la Belgique, enfants scolarisés,.... (…) 

- L’Udep Bruxelles craint que cette commission d’avis ne permette pas de sortir de l’arbitraire du ministre étant donné que c’est toujours lui qui prend la décision. Mme de Béthune rassure et dit qu’il sera dans les faits, pratiquement impossible d’aller contre l’avis de la commission et que ses avis feront jurisprudence (de plus, devant cette commission, la personne sans papier pourra faire entendre son avocat).(...)

Le CD&V prévoit plus tard que les personnes pouvant prétendre à cette mesure de régularisation seront:  " toutes les personnes ayant introduit un dossier de demande de régularisation avant le 1er juin 2007!". L’Udep Bruxelles tient à remercier Mesdames Sabine de Bethune, Cathy Berx et Ina Vandenberghe pour cette rencontre et son déroulement constructif.Pour l’UDEP BRUXELLES, transmis en première lecture à Mme Ina Vandenberghe du bureau d’études politiques du CD&V.    UDEP Brussel (Bond voor de verdediging van de mensen zonder papieren)   UDEP Bruxelles (Union pour la défense des personnes sans papier)    


 Lettre ouverte des personnes sans papiers et de leurs soutiens aux partis « humanistes et chrétiens » de Belgique.

 

Cher Cdh, Beste CD&V, Nous, les personnes sans papiers et leurs soutiens, nous souvenons bien vous avoir rencontré plusieurs fois avant et après les élections du 10 juin 2007. Nous nous rappelons surtout de vos engagements quant au sort, que vous mettiez un point d’honneur à résoudre, des plus de 100 000 femmes, hommes et enfants qui se trouvent en situation de non droit intolérable en Belgique. · Vous vous êtes engagés à mettre en œuvre une procédure de régularisation qui mette fin aux pratiques inhumaines, discriminatoires et arbitraires menées par le gouvernement sortant et que vous critiquiez tant. · Vous vous êtes engagés à œuvrer pour la mise en place d’une politique d’immigration basée sur des critères clairs, justes, humains et surtout équitables ! Critères coulés dans une loi et appliqués vite et avec fermeté par une commission indépendante de régularisation.- Or, c’est le contraire qui s’est produit. C’est ce qui ressort de l’accord en matière d’immigration que vous avez conclu. Cet accord ne règle en rien l'état d'inhumanité et de désespoir dans lequel se trouvent plongés des dizaines de milliers d'êtres humains en Belgique. Le fait que des dizaines de milliers de personnes se trouvent en état de sous catégories humaines (car privés de tous droits) nous rappelle le sort réservé aux hommes de couleurs dans l’Afrique du sud de jadis, où, la discrimination entre 2 êtres humains était légalisée et inscrite dans la loi. Cela ne semble pas vous empêcher de vous réjouir (publiquement) de l’accord que vous avez conclu. Nous constatons : que les décisions de régularisation seront toujours soumises au pouvoir discrétionnaire du Ministre de l’Intérieur, l’absence de critères clairs et permanents fixés par une loi et l’absence d’une commission indépendante de régularisation. Vos fameuses « Avancées » :- Pour la régularisation économique nous déplorons de nous voir accueilli uniquement par le bénéfice économique que l’on peut tirer de nous. Dans tous les cas, la grande majorité des personnes sans papiers ne pourront pas bénéficier de ce critère et vont se trouver à la merci des employeurs et des patrons ; les portes seront grandes ouvertes au chantage, au marchandage et à la spéculation. - Quant aux personnes se trouvant dans le cadre d’une procédure d’asile ou de régularisation, nous constatons une reconduction de la même politique menée par le Gouvernement sortant, à part pour un dixième des personnes concernées (chiffre donné par le Cdh). - Pour le volet « centres fermés », notre déception et notre indignation est grande. Le changement du nom de l’infrastructure d’accueil des familles avec enfants ne va pas leur apporter moins de souffrance, un enfant enfermé reste un enfant enfermé ! Même s’il peut sortir pour se rendre à l’école, ou peut-être comptez vous organiser des dîner d’anniversaire pour qu’il puisse inviter ses petits copains chez lui ? Dans ce cas engagez le duo de clowns Roosemont et Dewael pour l’animation, ce sont les rois de la bêtise et de la gaffe, on ne fait pas mieux en Belgique ! Pour les autres personnes sans papiers, l’augmentation de la capacité d’accueil des centres fermés est annonciatrice d’un durcissement de la politique de répression et d’expulsions. Nous voici replongés dans le cauchemar de la clandestinité. Avec vous, chrétiens et humanistes, nous pensions voir le bout du tunnel, vous en avez fait un labyrinthe. En vous remerciant toutefois d’avoir toujours été ouvert au dialogue et en vous priant d’assumer vos responsabilités politiques face à cet accord déplorable qui est aussi le vôtre. 

 

 L'UDEP. ( L’UDEP est un mouvement social où les personnes sans papiers oeuvrent à la défense et à la reconnaissance de leur droits humains élémentaires ).L’Udep fait partie du FAM, de l’ACV, du Forum social mondial,… 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

   

(04/01/2008)

UDEP: onbegrensde hongerstaking tot de collectieve regularisatieOp dinsdag 1 januari 2008 hebben de 150 hongerstakers die de gebouwen van de Franse gemeenschap op de Koningsstraat 91 bezetten unaniem besloten een hongerstaking aan te vatten totdat hun administratieve situatie collectief geregulariseerd zal worden.Het misprijzen en de totale onverschilligheid van Minister Dewael ten aanzien van de brief die hem werd opgestuurd door 300 mensen zonder papieren die een symbolische hongerstaking van 48 uur hielden in de maand november en die sinds december een staatseigendom bezet houden op de Koningsstraat heeft ertoe geleid dat deze mensen zonder papieren overgaan tot deze wanhopige actie (zelfs na uitgenodigd te zijn geweest in het Federaal Parlement heeft de heer Dewael zich niet verwaardigd een antwoord te geven aan deze mensen).

UDEP ondersteunt deze mobilisatie en herinnert nogmaals aan de dwingende noodzaak dat de regering de weg volgt van een algemene regularisatie van mensen die leven in België. Het bestaan en het dagelijks overleven van duizenden mensen mag niet afhangen van de willekeurige administratie van een Minister.

Het aftakelen van de humanitaire omstandigheden van de mensen zonder papieren, wat slechts verergerd wordt door de Europese Richtlijn over de opsluiting en uitzetting van personen van vreemde herkomst, toont de noodzaak om een politiek te voeren die verantwoordelijk en in overeenstemming met de Mensenrechten is. ( http://www.directivedelahonte.org)

UDEP (verening ter verdediging van de mensen zonder papieren)

 

 

Les commentaires sont fermés.