30/07/2007

 

UNE MERE ET SA FILLE MISE AU CACHOT
 
CE MATIN à 7h, la police a fait irruption dans la chambre de Ana et Angelica au cri de "Allez, allez, on y va". Celles-ci, désemparées et effrayées font prévenir d'urgence la famille.
Soit la police tente d'expulser Angelica sur un autre vol en usant de la violence alors que la loi ne le permet pas à la première tentative, soit, comme c'est le cas souvent, ils leur feront passer toute la journée détenues à l'aéroport même ou au cachot du 127 bis, question de les casser un maximum avant l'expulsion. (L'aéroport où les conditions de détention des migrants sont pitoyables.) La famille est sur-angoissée et a immédiatement prévenu la VRT, Rtbf et Le Soir.
Averti vers 7h15, Belga a appelé l'office des étrangers qui prétend qu'elles ne seront expulsées que ce soir. La presse est pratiquement la seule façon de faire pression sur l'office des étrangers pour qu'il respecte un minimum de règles. Ils pourraient également l'emmener directement à Schipol en fourgon, sinon elles devrait passer la journé au cachot comme c'est l'usage pour les personnes au 127 bis.
L'Udep a immédiatement prévenu les avocats, Claude Lelièvre et les médias.
 En attente de nouvelles...difficile d'en avoir!
 
udep 7h49

Les commentaires sont fermés.